lunes, 14 de marzo de 2016

L’UE exige la vérité sur l'assassinat de Berta Caceres


Journal La Jornada
Dimanche 13 Mars 2016, p. 17
Bruxelles.
Un porte - parole du chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, a appelé vendredi à une enquête  rigoureuse, transparente et agile afin que tous ceux qui sont responsables de l'assassinat de la leader indigène du Honduras Berta Caceres soient traduits en justice.
« Une semaine s’est déjà écoulée depuis l’assassinat tragique et malheureux de Berta Caceres », a indiqué dans un communiqué un environnementaliste hondurien proéminent défenseur des droits de l' homme.
« Famille Berta Caceres, le peuple hondurien et les défenseurs des droits de l’homme dans le monde entier méritent de voir que l’impunité ne saurait prévaloir ». 
La porte - parole a déclaré que l’on devrait assurer une protection complète du Mexicain Gustavo Castro Soto, militant des droits de l’homme et témoin de l'assassinat. De même, il a été souligné qu’il devrait être autorisé à quitter le pays dès que possible.
Caceres, coordinateur du Conseil des organisations populaires et indigènes du Honduras, qui rassemble les principales tribus de l'ethnie Lenca précolombienne, a été tué le 3 Mars à son domicile par des hommes armés qui sont entrés dans sa maison à l'aube et l’ont abattus. Castro Soto était à la maison de l'activiste.