sábado, 9 de abril de 2016

COMMUNIQUÉ COPINH du 08 avril 2016



Le Conseil Civique des Organisations Populaires et Indigènes du Honduras COPINH, à la

communauté nationale et internationale informe, communique et dénonce le suivant :

1. Nous remercions la solidarité nationale et internationale pour qu'il y ait une recherche

objective, impartiale, qu’elle ne soit pas  raciste, qu'elle éclaire les faits autour du

assassinat politique de notre collègue et  Coordinatrice Générale Berta Cáceres, que

nous puissions trouver la vérité et la justice de façon à ce que la loi s'applique aux vrais

assassins si matériels comme intellectuels, que  se dévoilent les faits et mobiles par

lesquels sa mort a été planifié et  réalisé, cependant nous réitérons que l'État du

Honduras continue de faillir à ses obligations à ce sujet. Sans accepter nos demandes

comme la commission internationale indépendante de recherche et de pleine

confiance à notre organisation, la raison par laquelle nous n'avons pas eu confiance,

nous n'avons pas confiance nous n'aurons confiance jamais dans les lois juridiques

nationales et dénoncer la manipulation de l’investigation de l’épouvante assassinat de

notre Berta Caceres, par les autorités juridiques de notre pays et que monsieur Juan

Orlando Hernandez n'a pas montré sa vraie volonté politique pour accélérer le

processus de recherche et à un mois du meurtre, ni les parents de la camarade, ni le

COPINH ont reçu un rapport officiel de la part du gouvernement sur comme se déroule

le processus d’investigation des auteurs tant matériels comme intellectuels.



2. Nous informons que le retour du compagnon Gustavo Castro Soto à sa maison :

D’aucune manière il  signifie que l'État du Honduras est libéré de sa responsabilité par

des dommages moraux, juridiques et des faits économiques à Gustavo Castro Soto

durant sa captivité.

3. Selon les principes et les statuts du COPINH, le camarade Tomas Gómez Membreño

qui a actuellement dégagé la charge de Coordinateur d'Organisation, assume

officiellement la poste de Coordinateur Général du COPINH, ayant la responsabilité

pour signer  tout type de conventions de coopération avec des organisations

fraternelles, nationales et internationales qui sont de suprême intérêt exclusivement

pour le COPINH.

4. Nous dénonçons qu'il y a des organisations et des personnes qui utilisent le nom de

notre camarade Berta Cáceres pour faire de démarches financiers à faveur du COPINH,

mais ils n'ont pas l’objet de fortifier notre organisation mais si bien pour eux-mêmes.

En vue duquel nous voulons faire publique que les liens officiels exclusifs pour que

toute personne ou organisation nationale ou internationale qui a un intérêt d'aider et

d'appuyer le COPINH, soient : Tomás Gómez ; Coordinateur Général Intérimaire de

COPINH et Lilian López ;Coordination de finances. Le contact direct avec les liens

officiels de COPINH  sont : Le téléphone (504 2783 0817) et le courrier électronique est

administracion@copinh.org